Notre Modèle

Il faut que je dise ici quelque chose de trés spirituel, quelque chose de philosophique, un mot d’esprit. Une entreprise digne de ce nom ne se bricole pas. Elle a un modèle, C’est la coutume.

Mais j’ai beau y réfléchir longtemps, il ne me vient à l’esprit aucune sagesse qui soit typique de la fabrication d’orgue.

Il faut bien trouver quelque chose, notre entreprise a, après tout, aussi ses principes.

Ah oui , l’histoire de la facture d’orgues, l’histoire de l’entreprise, notre tradition!

Une tradition propre dans une petite entreprise fondée en 1993 qui s’occupe de la rénovation d‘instruments déjà existants?

Non, cela ne m’avance pas d‘avantage. Mais alors, qu’est-ce qui semble approprié?

Peut-être une citation!

«Il faut au mois une douzaine de chemins pour construire un orgue absoluement parfait»

a dit Edward Power Biggs

C’est vrai. On l’expérimente dans notre travail quotidien. Il y a tant de styles différants, tant de sons et autant de manières de résoudre les problèmes techniques. L’orgue offre vraiment de la variété.

Max Koulen dit à ce propos:

«Il faut avoir, dès le départ, la ferme volonté de travailler de façon exacte. L’imprécision vient d’elle-même, en fonction de notre imperfection humaine»

Ce que nous voulons, c’est de travailler de façon précise. Rénover de la meilleure façon les instruments qu’on nous confie. Nos clients peuvent compter sur la qualité de notre travail.

Ça marche! Quand même! Certes, ce n’est pas devenue une philosophie, mais tout au moins un fil conducteur qui oriente notre travail.